Fer à repasser, le nouvel allié du maraîcher !

La diversité des épreuves auxquelles sont soumises les cultures nécessite de trouver chaque fois des solutions efficaces et, si possible, simples…

En bio, l’outil privilégié pour protéger les cultures contre une série d’agresseurs se présente sous la forme de voiles ou de filets. Mais, surtout sur un plateau battu par les vents, une vraie difficulté consiste à maintenir ces couvertures en place. Elles sont en effet moins efficaces quand elles passent une partie du temps emmêlées en drapeau dans la haie voisine !

Plusieurs techniques se présentent pour tenir les voiles.

On peut poser une petite motte de terre de loin en loin sur le bord. Mais alors il est difficile de soulever la couverture quand on veut désherber ou récolter une partie. La motte se sera disloquée et ne voudra plus revenir en place une fois l’opération terminée.

On peut fixer le voile dans le sol avec des agrafes en métal ou en plastique. Mais celles-ci provoquent des trous et des déchirures qui réduisent fortement la durée de vie des couvertures.

Enfin on peut poser des poids sur les bords. Les enlever et les remettre ne pose pas de réel problème. Il faut juste savoir de quelle matière ils seront faits, en utilisant si possible les ressources du lieu…

Dans un premier temps j’ai fabriqué quelques poids en remplissant des vieux pots de terre cuite avec du mortier. Mais, outre la nécessité de s’approvisionner en chaux ou en ciment, la  confection de ces poids était bien trop longue et leur manipulation pas très agréable.

Puis j’ai tourné quelques temps autour des vieux emballages de terreau, à remplir de terre, de sable, de graviers… Mais comment les fermer ? Faire un noeud ? trop difficile… Les souder ? Un fer à souder chauffe trop fort, brûle le plastique sans permettre de réaliser un ourlet solide.

Les différentes sortes de plastique se ramollissent entre 110 et 150°. Un fer à repasser peut se régler à une de ces températures (jusqu’à 200° même pour le réglage « coton-lin »). Bingo !!!

Les sacs sont coupés en morceaux…

DSC01636 [R]

… chaque morceau est partiellement soudé, rempli de 2Kg de gravier, fermé par une dernière soudure…

20151127_103844 [R]

20151127_104015 [R]

Et voila une série de poids confectionnés avec les moyens du bord en un temps raisonnable.

DSC01635 [R]

Une paire de ciseaux, une feuille de papier cuisson, un fer à repasser, une planche pour presser fortement…

20151127_103627 [R]

… voilà les outils qui auront permis de faire passer les vieux sacs de terreau du statut de déchet à celui d’élément de la stratégie de protection des cultures en agriculture biologique. Très chic, non ?

7 réflexions sur “Fer à repasser, le nouvel allié du maraîcher !

  1. le rêve de tout fer à repasser : ne pas finir sa vie au fond du placard et servir à souder les sacs plastic à défaut de repasser le linge ….
    Il fonctionnait toujours votre fer à repasser ?

    • Comme tu vois, il fonctionnait parfaitement. Et il a repris du service sans rechigner… pas mécontent d’entamer une nouvelle vie au grand air !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.