déconstruction – reconstruction

Le côté prairie de mon terrain est bordé par une haie plutôt envahissante. Composée d’un mélange de cornouiller, églantier, ronce et clématite, je la voyais gagner du terrain sans trouver le courage de m’y attaquer vraiment.

J’ai profité de coups de main bienvenus (merci Rapha ! Merci Pascale !) pour démêler l’écheveau sur une quinzaine de mètres de long.

D’un côté, la situation est bien clarifiée,

De l’autre côté la broussaille est encore intacte.

Problème ! Ce travail a enlevé toute protection à un nid jusque là indétectable au milieu d’un paquet de lierre. Pas sûre que les oiseaux veuillent y revenir et le remettre en état au printemps prochain.

Qui saurait me dire à quel oiseau pouvait appartenir un tel nid ?

Vite je construis et j’installe sur l’arbre le plus proche un nichoir de substitution.

Le format ne correspond peut-être pas à cette espèce.

Mais, dans le doute, j’aurai au moins tenté de réparer le dommage…

 

Une réflexion sur “déconstruction – reconstruction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.