A la croisée des cultures

Parmi d’autres plantes peu frileuses, l’époque est à l’installation de linéaires de mâche, petite rosette à récolter tout l’hiver.

Comme c’est une plante qui est facilement attaquée par des champignons, oïdium ou pourriture grise, j’ai pris l’habitude de l’associer à des petits oignons.

Au fil de l’hiver, la mâche laissera progressivement la place aux oignons qui resteront, quant à eux, jusqu’au printemps.

La mise en place butte sur un obstacle imprévu, une capucine encore belle, tant qu’il ne gèle pas.

Pas de problème, le mélange mâche/oignon contourne le pied de capucine et le laisse terminer son temps…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.