Feuilles fraîches

Les derniers légumes d’été, tomate et poivron, vont laisser la place… à quoi donc ?

Mais où sont passés les poireaux, carottes et pommes-de-terre pour la soupe ?

Malmenés par la sécheresse et la canicule, ils vont se faire discrets. Germination compliquée pour les carottes, reprise difficile pour les poireaux, croissance laborieuse pour les pommes-de-terre. Le résultat est maigre.

A défaut de légumes à soupe, ce sont les verdures qui se proposent de vous accompagner vers l’hiver.

Comme base de mesclun, de jeunes laitues apprécient le rafraîchissement des températures.

La mâche leur tiendra volontiers compagnie.

La roquette s’y associera pour relever le tout.

Le grand renouvellement concerne aussi les aromates et infusions.

Le basilic s’éteindra au premier gel, cédant le pas à la coriandre, impossible à maintenir en forme quand il fait chaud.

Persil et aneth

abordent les jours courts avec entrain.

Une belle diversité de saveurs vous attend dès à présent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.