Course de patates douces

S’il est une culture qui ne se plaint de rien cette année, c’est celle des patates douces.

Démarrée un peu tard, le temps d’obtenir assez de boutures pour remplir une planche, elle a pris son temps pour produire les premières feuilles.

Puis d’un coup elle est partie à l’assaut des ficelles, jusqu’à constituer une muraille verte.

Arrivées au bout des ficelles, les tiges font ce qu’elles peuvent pour grimper encore…

jusqu’aux plus hauts recoins de toiture.

Les ramifications passent d’une ficelle à l’autre.

Elles iraient bien escalader aussi d’autres travées si elles pouvaient.

De nouvelles petites pousses luisantes apparaissent au milieu du feuillage.

Elles viennent renforcer le tressage à tous les niveaux,

cherchant même à remplir l’espace libre situé au-dessus des supports de culture.

En ces temps de piètres récoltes, que voilà un spectacle réjouissant de vigueur, de santé, de simplicité !

Merci à vous les patates douces ! C’est un plaisir de venir régulièrement admirer l’avancée de votre course.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.