Dur, dur, 2019

Passé fin juillet, le programme de l’année est bien avancé. Une petite pause pour faire le point. Aïe !

Certes le printemps a été problématique. D’abord trop chaud et sec (février-avril), puis trop froid et toujours sec (mai) pour finir caniculaire en juin…  Une cascade de difficultés pour les primeurs puis pour les légumes d’été.

Par exemple, les courgettes ont eu toutes les peines du monde à s’installer.

Et même à présent que les feuilles trouvent une couleur verte « normale »,

de nombreux fruits continuent à avorter mystérieusement. Les 3 petits fruits sur la photo, jaunes et fripés, ne donneront rien.

Ici un petit fruit se développe alors que celui d’avant a avorté.

Côté concombre le problème est similaire.

Aucun plant n’est vraiment beau. Les têtes devraient être composées de belles feuilles larges, vert foncé. Au lieu de cela on dirait un alignement de sapins de Noël !

Et sur les fruits qui s’annoncent, environ une moitié avorte, comme celui-ci. Il sèche au lieu de se développer.

Je pourrais parler aussi des tomates, qui donnent bien tard des maigres récoltes (pour le moment ?).

Coup de chaud, coup de fatigue…

Le maraîchage est un métier ingrat, parfois.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.