Bourgeon courgeon

Le jardin de courges fait partie des cultures sacrifiées cette année, mais pas totalement abandonnées.

Sans réel espoir d’en tirer de récolte, un semis de rattrapage y a été installé. Une façon de garder un petit coin de maraîchage au milieu de la brousse.

Et je dois avouer que cela fait du bien de voir quelques jolis plants se développer.

Comme si la saison allait démarrer, quand même…

La découverte du jour, c’est cette fleur femelle, petite courge en formation.

Quelques fleurs mâles se sont formées d’abord. C’est habituel. Et ensuite les fleurs femelles peuvent être longues à venir.

J’ose à peine espérer que cette fleur s’ouvre, soit visitée par des pollinisateurs, atteigne une taille respectable…

J’ose à peine espérer que cette fructification soit accompagnée autour par une, cinq ou dix autres…

Je me contente d’admirer cette merveille d’architecture naturelle, cette harmonieuse disposition dans l’espace de feuilles et de fleurs à la conquête du jardin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.