Sur le grill

Je ne parle pas des saucisses et autres grillades dont on sent les effluves le week-end au parc des Lilas.

Il s’agit des cultures soumises à un soleil de plomb depuis quelques jours, alors que les dernières pluies sont loin et les sols plutôt secs.

Les potirons sont juste plantés et je comptais sur des pluies annoncées pour mercredi soir. Le timing semblait bon pour les ragaillardir après un bon arrosage à la plantation.

Mais le soleil tape trop fort et les annonces de bonne pluie se transforment en « pluies éparses »… jeudi, peut-être…

Trop dur pour qu’elles démarrent dans la vie, les cucurbitacées doivent être arrosées. En avant l’asperseur !

Naturellement la citerne a eu le temps de se vider depuis le début de mai. La jauge est à zéro. Le recours à l’eau du réseau est forcé.

Le printemps n’est-il pas une saison pluvieuse « normalement » ? Chaude et sèche semble plutôt être la nouvelle norme.

Radis, navet et laitue en ont déjà fait les frais. Et je ne promets rien pour les haricots…

Une réflexion sur “Sur le grill

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.