Bettes à suivre

Le printemps est le moment crucial où se joue toute l’année à venir. Or je suis confrontée cette année à une invasion de rats qui s’en prennent aux semis, les scélérats !

Il est vital que j’arrive à les empêcher de nuire, mais cela ne m’amuse de vous décrire en détail les moyens, directs ou détournés, que je déploie pour cela.

J’ai plutôt envie de vous parler d’un ancien problème, enfin surmonté.

Depuis 3 ans je n’avais quasiment plus de récolte de bette ou de betterave, à cause de la teigne de la betterave. Ce petit papillon de nuit passait à travers les voiles de protection pour pondre à la base de chaque plant mis en terre. La larve venait ensuite grignoter toutes les nouvelles petites feuilles. Seules restaient vivantes les quelques premières feuilles, insuffisantes pour assurer la croissance du plant, voué à dépérir.

Une pause assez longue, avant les mises en culture pour 2020, a permis de stopper net la pullulation.

Et la première série de l’année a déjà donné une belle et bonne récolte !

Les pieds, plutôt déplumés à présent, s’étirent en longueur pour fleurir.

Une dernière récolte est encore prévue cette semaine.

Un peu plus loin, la relève est prête pour fournir dès à présent des petites feuilles à savourer en salade.

Vous m’en direz des nouvelles !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.