Retenues d’eau

L’été se prépare en hiver…

Les canicules se succédant, j’essaie de gagner en autonomie d’arrosage.

Cela passe notamment par la récupération des eaux pluviales.

Une première cuve de 1000 litres installée depuis plusieurs années me permettait d’assurer une partie des arrosages d’hiver. Mais elle restait désespérément vide dès la fin du printemps.

Les collègues du département m’en ont trouvé une nouvelle, inutilisée dans la gestion du parc.

Et une troisième attendait un hypothétique raccordement aux chenaux de la serre. Elle s’est laissée charger sur un bon charriot horticole.

Un petit travail de terrassement et de mise en forme de poutrelles en ferraille m’a permis de leur confectionner un emplacement adapté.

Il suffisait ensuite …

de les raccorder entre elles…

pour assurer une vidange et un remplissage simultanés.

Juste raccordées elles prennent le temps d’équilibrer leur niveau.

Et les pluies de ces jours-ci leur permettent de se remplir gentiment.

Ce n’est pas encore l’autosuffisance hydraulique, en prévision des sécheresses à venir, mais tripler la capacité de stockage est déjà une grande satisfaction.

Et la morsure du froid sous les pluies d’hiver est bien atténuée par le décompte des quantités d’eau d’arrosage ainsi stockées. Autant d’eau potable qui ne sera pas consommée !

Une réflexion sur “Retenues d’eau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.