Bourgeonnements

Les secousses de l’hiver finissant malmènent encore les installations. Mais elles apportent aussi leur lot d’émerveillement,

quand on voit sortir les premières feuilles des amandiers

et des groseilliers à maquereaux.

Les fleurs sont encore discrètes,

comme ces petits bouquets roses si légers des fleurs d’orme

ou les bourgeons presque ouverts de fleurs de pommier ou de poirier.

Et pourtant !

Est-ce bien prudent ?

Un abricotier a décidé de laisser éclater dès maintenant une complète floraison…

Ces fleurs feront certainement le bonheur des premiers bourdons aperçus en quête d’un abri.

Et elles sont parfaitement synchrones avec les osmies, en pleine activité dans l’hôtel à insectes…

Mais il leur faudra encore passer bien des épreuves avant d’arriver à donner… peut-être…

les premiers abricots !?

Rêvons un instant…

Une réflexion sur “Bourgeonnements

  1. Bonjour Lucie !
    Merci à la belle maraîchère-poètesse-photographe pour ses dernières nouvelles !
    Où en sont les plants de yuzu ? J’espère bien venir en cueillir un jour !
    Bien amicalement.
    Claudine Barsotti (élève de J-Y. Simon)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.