Charbonnage de printemps

Du bois mort qui s’accumule ici et là,

Un rond d’orties envahissant,

Une curiosité pour l’utilisation de charbon végétal comme amendement…

Les conditions sont réunies pour tester la bonne vieille charbonnière.

petit tas de bois deviendra grand…

Le but n’étant pas de brûler le bois mais de le chauffer avec un minimum d’oxygène, on recouvre de terre avant d’allumer à coeur.

Ajouter de la terre sur les fumerolles calme la cuisson… (et les orties y passent largement par la même occasion).

Creuser les cheminées à la base permet de l’activer.

Au bout de quelques heures, le bois est devenu charbon.

Une fois bien refroidi, il devra être mélangé à du compost plein de vie.

De quoi composer un amendement protecteur et fertilisant pour les sols.

A suivre…

3 réflexions sur “Charbonnage de printemps

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.