Tout jeunot, l’aillet nouveau fête le printemps

Eprouvé par les pluies de l’an dernier, l’ail n’avait pu être récolté que sur une petite partie de la surface plantée.

Disloquées et noires, les têtes d’ail restées en terre ne comptaient plus pour moi.

Mais oh surprise ! Loin de disparaître elles ont poursuivi leur route, chaque cailleu donnant une belle petite plante.

Voici donc le résultat de l’abandon de portions de planches laissées pour anéanties… (on a vu pire !)

Vigueur et fraîcheur en ce début de printemps, un beau cadeau inattendu.

Et des bottes que je récolte dès à présent pour agrémenter vos salades et vos poêlées.

 

3 réflexions sur “Tout jeunot, l’aillet nouveau fête le printemps

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.