Tout doux…

Merci aux courageux volontaires venus participer dimanche dernier au sauvetage de quelques poireaux. Sous un soleil de plomb, environ 12 mètres linéaires ont été libérés d’une compétition racinaire qui ne leur laissait aucune chance. Les 48 mètres restant (!) serviront peut-être de témoins martyrs, vu la difficulté de l’exercice. L’état de mon épaule droite ne […]